LA VRILLE DU CHAT

PIÈCE DE CIRQUE POUR 7
ARTISTES ACROBATES

L’EXPRESSIVITE DANS LE MOUVEMENT ACROBATIQUE

Durée : 70 min
Présentation : Frontale
Type de public : Tout public

Contact

  • Intentions

    Nous avons tous, en tant que pratiquant et spectateur, un grand amour pour le mouvement acrobatique et l’imaginaire qu’il suscite. Nous aimons l’augmentation des possibilités de déplacement, vitesse, souplesse, agilité, force et précision que cela permet et inspire. Nous avons depuis longtemps cette envie : un spectacle où tous les interprètes auraient une large base commune d’acrobatie au sol d’un très haut niveau technique, afin de pouvoir jouer ensemble, avec la synchronisation, les propulsions, et les capacités limites de leurs corps. Intégrer en humour ce potentiel dans une création où chaque geste trouvera sa place à l’intérieur d’une situation et nourrira une intention. Dans cet esprit, nous voulons travailler à l’intérieur des situations de jeu sur le décalage entre l’exceptionnel de la forme et la banalité du fond.

  • Dramaturgie

    Lors de l’exploration des axes de recherche acrobatique au cours de notre première résidence au Circus Center de San Francisco, nous avons naturellement joué à manipuler le temps. Cela nous a permis de fixer le noyau du projet :
    À la base, une scène très courte, de quelques minutes à peine, mais traitée en plus d’une heure de spectacle grâce à des manipulations et distorsions du temps. Soit des flashbacks, des souvenirs ou des projections des personnages principaux afin de pouvoir entrer dans leur imaginaire ; soit des ralentis, accélérations, stop motions, pour aborder la scène d’un point du vue différent. Cette courte situation sera familière et courante pour que le spectateur puisse la comprendre et s’y identifier, et saisir aisément les altérations du temps qui viendront l’enrichir.
    Une de nos inspirations a été la bande dessinée « 3 secondes » de l’auteur belge Marc Antoine Matthieu, sans laquelle l’action du livre entier se déroule en 3 secondes. Mais les focus à l’intérieur de ce temps si bref sont tellement différents, que l’histoire en devient riche et complexe.
    Les artistes sur scène seront parfois les personnages de la scène centrale, parfois au service des déclinaisons de celle ci. Ils pourront incarner plus abstraitement la conscience d’un personnage, prendre part à un souvenir, personnifier une émotion ou un désir.

  • Mise en scène

    LE MOUVEMENT ACROBATIQUE EN REACTION INSTINCTIVE

    Pour que les situations soient compréhensibles par tout le monde, nous utiliserons le langage du quotidien et de l’habituel que chacun connait, mais en se l’appropriant en fonction des capacités qui sont les nôtres. Sans soucis de démonstration, nous voulons explorer ce qui peut être pratique, agréable ou naturel pour nous. Quel peut être notre quotidien et notre norme ? Nous explorerons la liberté et la fantaisie que peut apporter un corps entrainé, aux possibilités plus vastes. Pour nourrir le caractère « impossible » et l’extraordinaire de la performance, nous irons chercher un répertoire extrême, drôle et parfois choc : peut on soulever quelqu’un par la mâchoire ou les cheveux, se tenir debout sur son visage, courir ou sauter sur lui ? Jusqu’où peut on aller avec un corps humain, anatomiquement et mentalement ? Quels sont les limites de résistance et de sécurité de notre corps ?

    LE CORPS COMME UNIQUE AGRÈS

    Nous n’utiliserons pas d’agrès de cirque pour deux raisons :
    – d’une part, pour toucher plus directement le public : un trapèze, une bascule ou un mât chinois sont des objets étrangers au quotidien de la plupart des spectateurs. Mais tout un chacun habite un corps et sait comment il fonctionne. Nous pensons que l’absence d’agrès rendra la performance plus lisible. Les disciplines utilisées seront donc celles qui ne requièrent que son corps et/ou le corps des autres : acrobatie au sol, acrodanse, danse, équilibre, portés/portés acrobatiques, contorsion. Tous les artistes sont acrobates au sol mais formés spécifiquement à la technique des anneaux chinois. Cette spécialisation peu commune en Europe permet de transformer et d’enrichir l’acrobatie par des mouvements d’évitement. Nous transposerons ce matériel afin de pouvoir l’utiliser sans l’agrès en tant que tel.
    – d’autre part, dans un souci de cohérence scénographique pour ne pas encombrer l’espace d’objets trop en référence avec le monde du cirque. Sans agrès ni accroche, nous pourrons passer en toute liberté d’une technique à l’autre selon les besoins de la dramaturgie et la technique acrobatique ne sera utilisée que si elle est pertinente. Nous pourrons de plus sortir du format numéro courant dans une majorité des spectacles de cirque pluridisciplinaires. Une scénographie jouera un rôle important en tant que support et accroissement des possibilités pour les interprètes : des hauteurs, des reliefs, des trappes, portes, trous ou plans inclinés qui permettront de développer et adapter le matériel technique afin de le rendre spécifique et personnel, en gardant une unité esthétique.

  • Scénographie

    Nous souhaitons une scénographie qui occupe l’ensemble du fond de scène afin de créer un véritable habitat, décor dans lequel prendra place la scène centrale du spectacle. Celui ci sera pensé afin d’ouvrir le champ des possibles. A la fois au niveau acrobatique grâce à des hauteurs, des pentes ou des passages, mais aussi enrichir les possibilités de jeu. Certains éléments vont nous permettre d’utiliser la technique des anneaux chinois, notre discipline commune. Au sol, des pistes d’acrobatie dissimulées sous un tapis de danse, un muret, un plan incliné, des marches d’escaliers, et une porte et/ou fenêtres rendront possibles des effets de surprise : apparitions, disparitions, etc. Le dispositif devra en outre présenter des qualités logistiques – simplicité et rapidité du montage, volume raisonnable , et la robustesse nécessaire à une utilisation optimale. ! Nous ne créerons pas un décor réaliste, mais plutôt une architecture déconstruite, inspirée des travaux d’Antonio Gaudi et Friedensreich Hundertwasser : arrondir les angles, courber les lignes et les plans. Cette ambiance irréelle fera écho à l’imaginaire des personnages ainsi qu’aux distorsions du temps.

Sorry, no results were found, search again?

Background

Artistes membres de la compagnie Back-Pocket

Gabbie Cook – UK
Acrobate / Danseuse

Danseuse et artiste de cirque d’origine anglaise, je commence avec la gymnastique de compétition pour continuer ma formation au Northern School of Contemporary Dance. Apres ma sortie d’école, je tourne avec Acrojou Circus Theatre, ainsi qu’avec différentes compagnies de danse, cirque et theatre physique; telles que Tom Dale Company, Scarabeus Aerial Theater et James Wilton Dance.

Je rejoins en 2018 Back Pocket pour leur nouvelle création « La Vrille du Chat »

Nat Witthingham – UK
Acrobate / Trampoliniste
Je suis un acrobate et artiste de cirque de Cambridgeshire, en Angleterre.
Apres une formation en tant que trampoliniste, Nofit State Circus m’engage à 18 ans pour son spectacle « Bianco ».
J’ai continué à travailler avec eux; à la fois en tant qu’artiste mais aussi comme coach.
En 2014, j’entre a L’École Supérieure des Arts du Cirque à Bruxelles, spécialisé en bascule; avant de commencé à travailler en France pour la Compagnie Bivouac dans leur spectacle de rue, A corps Perdu.
J’ai également intensivement travaillé en Angleterre comme artiste et professeur avec différentes compgnies. ( Upswing Aerial, Dot Comedy et Chivaree Circus )
Je rejoins Back Pocket en 2018 pour la création de La Vrille du Chat
Maya Kesselman – USA
Acrobate / Anneaux chinois et trapèze

J’ai toujours été une enfant joyeuse, motivée et curieuse, et je me plais à penser que devenue adulte, j’ai gardé ces
qualités grâce à mon implication dans le cirque. J’ai commencé le cirque à San Francisco à 10 ans. J’y ai étudié le trapèze, l’acrobatie et les anneaux chinois avec Marta, Dom et Devin au S.F. Circus Center pendant 8 ans.
J’ai fait les sélections de l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque à Bruxelles en 2009 et c’est là que j’ai rencontré Ian et Michaël et que nous sommes devenu un trio, le Trio Anneaux. Toutes mes expériences dans le domaine
du cirque ont été d’une grande intensité émotionnelle et d’une grande importance pour ma croissance personnelle.

Aurélien Oudot – France
Acrobate / Acrodanse et contorsion

J’ai commencé le cirque à 12 ans à l’Ecole des Arts de la Piste de Boulogne-Billancourt. C’est après 4 ans de formation dans cette école que j’ai décidé de faire du cirque mon métier. J’y ai rencontré Michaël et plus ça allait, plus ça allait. A la fin de nos études classiques, chacun de nous a pris une route différente en sachant pertinemment que l’on se retrouverait sur scène à un moment ou à un autre. C’est comme ça que nous nous sommes rejoints en 2011 à L’ESAC, où j’étudie l’acrodanse, et c’est là-bas que j’ai rencontré Ian et Maya. La volonté de créer tous ensemble a naturellement germé, et c’est ainsi que l’on se retrouve aujourd’hui tous les 7 pour cette création qui présente une nouvelle étape dans notre parcours.

Michaël Hottier – France
Acrobate / Anneaux chinois et sangles

 Avec des parents comédiens et musiciens, j’ai commencé à intervenir dans des spectacles à 10 ans. Je n’ai pas tout
compris au début, mais j’ai aimé ça et j’ai très vite commencé le cirque avec l’Ecole des Arts de la Piste à Boulogne Billancourt. J’y ai rencontré Aurélien, et plus ça allait, plus ça allait. On savait qu’on se retrouverait sur
un projet commun. Puis j’ai intégré l’ESAC et j’ai rencontré Ian et Maya, et en plus de mes partenaires acrobatiques, ils sont devenus mes proches amis et mes motivateurs artistiques. Avec l’équipe de San Francisco, je
suis heureux d’entreprendre cette création. J’ai une grande confiance en chacun d’eux et j’ai hâte que nous puissions exercer notre passion ensemble.

Devin Henderson – USA –
Acrobate / Anneaux et mat chinois

J’ai 24 ans, J’ai été diplômé de l’Ecole National de Cirque de Montreal en 2011 et depuis, je joue dans la troupe
“Les 7 doigts de la main”. J’aime les arts du cirque parce que quelque chose qui rassemble des idées, des talents et nécessite un travail performant peut selon moi toucher directement et être largement apprécié.
J’ai étudié des disciplines acrobatiques (principalement anneaux chinois et mat chinois) la plus grande partie de ma vie (19 ans), et je suis excité de travailler avec ces 6 autres individus et voir ce que nous pouvons créer ensemble.

Dominic Cruz – USA
Acrobate / Anneaux et mat chinois

J’ai grandi avec des loups. Je blague. Durant mon adolescence, j’étais différent des autres jeunes. Je suis né avec le cirque tout autour de moi, et au plus loin que remontent mes souvenirs, ça a toujours été ma profession de choix. Pendent dix ans, je me suis entrainé avec Maitre Lu Yi, dans le San Francisco Youth Circus du Circus Center.
C’est là que j’ai rencontré Marta et Devin Henderson et Maya Kesselman. Pendant mes études j’ai participé au choeur des jeunes, VOENA, et étudié le piano classique. A l’âge de seize ans, j’ai auditionné pour l’École
Nationale de Cirque avec Marta, et nous avons été acceptés comme généralistes en anneaux chinois et mat chinois et dès la première année, nous avons décidé de travailler officiellement en duo.

CHORÉGRAPHE : CRUZ ISAEL MATA

Isael est danseur, chorégraphe et enseignant, qui intervient à l’ÉSAC depuis plusieurs années. Le caractère très physique de sa danse est proche de notre approche acrobatique. « Je travaille avec les techniques du Release (Trisha Brown) et du Flying Low (David Zambrano) permettent une fluidité et une évolution dans les transitions entre le sol et les mouvements debout. Créer une dynamique dans l’espace avec la présence des autres : naviguer sur scène à la rencontre de ses propres mouvements spontanés et utiliser son instinct et sa sensibilité pour se déplacer et entrer en lien avec ce qui nous entoure. » Elève de David Zembrano, ayant notamment dansé dans le Xgroup P.A.R.T.S. dirigée par Anne Teresa De Keersmaeker et enseigné pour la compagnie Ultima Vez et Wim Vandekeybus, Iseal nous accompagnera sur cette création au niveau de la qualité de mouvement et de la chorégraphie.

INSPIRATION MUSICALE : HUGUES LE BARS

Nous utiliseront l’oeuvre du musicien français Hugues Le Bars. C’est un compositeur qui travaille avec bruitages et les effets sonores tout en gardant une base rythmique dynamique. Il a un style très humoristique et expressif. Curieux des autres arts, il créé aussi bien dans un but purement musical que pour le cinéma et la scène. Il a notamment été compositeur pour plusieurs ballets de Maurice Béjart ou encore le dessin animé «Oggy et les Cafards ». Nous avons contacté Hugues Le Bars pour une collaboration. Il est prêt à soutenir notre projet, mais ne compose plus depuis plus d’un an. Nous allons donc utiliser plusieurs oeuvres de sa discographie pour nous inspirer et construire en partie notre univers musical.

AGENDA

july, 2018

No Events

Background

Michael Hottier
+32 487 66 64 27

Aurélien Oudot
+32 485 55 46 69

Premières à l’automne 2018

Contactez-nous

Formulaire de contact

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez notre actualité, etc

X
See more premium WordPress themes by TommusRhodus